Dérives et risques en matière de coaching

Dynamique Matricielle » Coaching » Dérives et risques en matière de coaching
Dérives et risques en matière de coaching

Il est vrai que le coaching aide de nombreuses personnes et entreprises à réussir. Mais c’est aussi un domaine qui comporte assez de risque. On vous en parle dans cet article informatif. 

L’effet de dépendance

Il peut arriver des moments ou le coaché n’arrive plus à se passer de son coach. Il ne peut pas prendre de décision seul. Et lorsque le coach n’est pas là, il est en pleine panique et ne se retrouve plus. Il perd les pédales. 

C’est un phénomène très fréquent. Pour éviter d’en arriver là, le contrat qui lie les deux parties doit notifier le nombre exact de séances et leur durée. Aussi, ICF France a mis un comité en place qui est chargé de la déontologie toujours dans le cadre de la prise en compte des éventuelles dérives. Le bon coach ne doit pas donner de conseil. Il doit poser les questions adéquates et laisser le coaché répondre et arriver lui-même à des solutions. Cette méthode l’amènera par la suite à prendre ses décisions tout seul et à s’en sortir en se posant les bonnes questions même quand son coach n’est pas là.

En réalité, le but final du coaching est d’amener le coaché à engager une nouvelle dynamique de vie et à apprendre à s’en sortir tout seul à l’avenir. C’est pourquoi le coaching n’est pas éternel. Il se fait durant une période bien définie. Le coach doit apprendre à l’individu à opérer ses proches choix et à prendre ses responsabilités. Il ne décide pas à la place du coaché. Mais il arrive des situations ou le coaché réfute toute responsabilité dans les cas d’échec. Refusant catégoriquement sa part de responsabilité, toute la faute est rejetée sur le coach.

Le coaching en cas d’échec

Il peut arriver que le coaché ne soit pas disposé. Le coaching n’a pas pour but de changer l’individu, mais de l’amener à changer de lui-même. Il doit pouvoir prendre conscience de ses problèmes, savoir prendre les bonnes résolutions pour y remédier. Lorsque le coaché n’est pas encore prêt pour un coaching, il est fréquent de rencontrer un échec. Le coach est appelé à s’en rendre compte tôt et à prendre des dispositions.

L’effet de la distance

Le coach est appelé à coacher des individus ayant plusieurs problèmes. Il doit alors savoir se protéger et protéger sa vie personnelle. Il doit pouvoir contenir ses propres problèmes, rester neutre, ne pas se laisser influencer ou affecter par les problèmes de ses coachés. Le coach ne doit pas endosser les problèmes des autres. 

fdgfgfdg dgsd