Que retenir du travail du psychologue scolaire?

Dynamique Matricielle » Coaching » Que retenir du travail du psychologue scolaire?
Que retenir du travail du psychologue scolaire?

Parmi les psychologues, on retrouve ceux qui s’occupent spécialement de l’accompagnement des enfants. Ils sont communément appelés des psychologues scolaires. En effet, ces derniers viennent en aide aux apprenants en difficulté. Cependant, beaucoup ignorent encore leur importance auprès de l’enfant. Or, ils jouent un rôle capital dans le développement de celui-ci. 

Devenir psychologue scolaire : comment y arriver ? 

Pour avoir le titre de psychologue scolaire, deux possibilités s’offrent à vous. La première option consiste à avoir un DESS en psychologie à l’université. Quant à la deuxième possibilité, il s’agit de vous présenter pour l’obtention du DEPS (Diplôme d’État des Psychologues Scolaires). 

Ce diplôme est délivré à l’issue d’une formation d’une durée d’un an. Pour être éligible à cette formation, il est indispensable d’avoir au minimum un niveau BAC+3 en psychologie. En plus de ceci, il faut avoir enseigné durant au moins 3 ans cette discipline. 

Quel est le rôle du psychologue scolaire ?

Le psychologue scolaire fait valoir ses compétences dans le cadre du travail d’équipe. Ce spécialiste joue trois principaux rôles à savoir :

  • La prévention des difficultés scolaires : il accomplit cette mission en développant la motivation et l’intérêt des élèves ;
  • L’élaboration du projet pédagogique de l’école ainsi que sa réalisation ;
  • La prévention des risques de rupture scolaire ou de désinvestissement.

Hormis ces différents points énumérés, le psychologue scolaire vient en aide aux jeunes en situation de handicap en instaurant différentes méthodes d’accompagnement.

Quand faut-il recourir à un psychologue scolaire ? 

Les personnes habiletés à faire appel au psychologue scolaire sont l’enseignant et les parents de l’apprenant. L’enseignant est appelé à chercher des solutions pour régler les problèmes de l’enfant lorsqu’il constate que celui-ci est en difficulté. 

Ainsi, lorsque l’enseignant ne sent pas une amélioration au niveau de l’apprenant malgré l’aide qu’il lui apporte, la solution immédiate sera alors de rencontrer ses parents. Cela va lui permettre de savoir si ceux-ci ont égalementobservé les mêmes remarques chez l’enfant. 

Toutefois, si de leur côté, les parents ne peuvent aussi rien faire pour venir en aide à l’enfant dans ses difficultés, l’enseignant peut alors faire appel à un psychologue scolaire. Certes, il y a certains parents qui n’acceptent pas que l’enfant soit suivi par un psy scolaire. 

Dans ce cas, le professeur ne force pas la main aux parents. Néanmoins, il peut demander l’aide des enseignants spécialisés ou du médecin scolaire. 

Par ailleurs, sans l’intervention de l’enseignant, les tuteurs peuvent eux-mêmes choisir de faire appel à un psychologue scolaire. C’est d’ailleurs le cas le plus fréquent, surtout lorsqu’il est question de divorce ou de crise familiale. 

Aussi, d’autres faits peuvent amener les parents à solliciter les services du psychologue scolaire. Par exemple, lorsque l’enfant cache ses cahiers avant de se rendre à l’école ou encore lorsqu’il est turbulent, ce spécialiste de la psychologie pourra lui venir en aide. 

Psychologie scolaire : en quoi consiste le suivi de l’enfant ? 

Le psychologue scolaire a sa méthode de travail et il l’adapte à chaque enfant. En réalité,le suivi de l’enfant par le psy ne dure que quelques semaines. Généralement, cette durée n’excède pas 3 mois. Le professionnel discute avec l’apprenant et lui permet de s’extérioriser. 

Cependant, le déroulement des séances dépend du type d’enfant, de sa situation et de son âge. Après avoir écouté l’enfant, le psychologue essaie d’identifier les causes du comportement observé chez celui-ci. 

Il est important de préciser que chaque cas comporte ses spécificités. Du coup, il n’y a pas une règle générale qui peut être appliquée à tout moment. Par exemple, la méthode à utiliser pour résoudre le problème d’unapprenant turbulent ne sera pas forcément la même à employer pour venir en aide à un enfant inhibé. 

En effet, l’objectif poursuivi par le suivi de l’enfant est non seulement d’améliorer psychologiquement sa situation, mais également de l’accompagner dans son processus de scolarisation et de socialisation. 

Dans sa recherche de solution bénéfique à l’enfant, le psychologue peut proposer différentes options comme : placer l’enfant au premier rang ou lui donner encore du temps pour s’améliorer.  

fdgfgfdg dgsd